Comment réussir son entretien d'embauche

16 juin 2020

Vous avez répondu à des dizaines d'offres d'emploi et vous venez de recevoir l'appel d'un employeur qui vous propose un entretien. Votre CV a retenu son attention, une chance vous est offerte de faire bonne impression et de démontrer vos qualités pour occuper le poste convoité. Mais vous savez bien que vous n'aurez qu'une occasion de faire bonne impression et la pression monte. Alors nous allons vous donner les conseils d'expert qui vous permettront de réussir cette épreuve.

Préparer son entretien

L'entretien de recrutement est une épreuve et comme tout grand sportif, vous devez vous préparer et vous entraîner. Vous l'aurez donc compris, le secret de votre réussite à l'entretien de recrutement réside dans une bonne préparation.

Voici les sujets à préparer :

  • L'entreprise et le poste proposé
  • Votre formation et votre parcours professionnel
  • La préparation matérielle
  • La préparation mentale

Connaître l'entreprise et le poste proposé

Au cours de l'entretien que vous aurez avec votre futur employeur, celui-ci évaluera votre capacité à prendre en charge les missions qu'il souhaite vous confier. Pour cela, il vous demandera de parler de vos expériences professionnelles et des formations que vous avez suivies. Votre parcours est riche et vous devrez sélectionner les informations les plus intéressantes pour votre interlocuteur. C'est pourquoi nous vous conseillons de relire plusieurs fois l'offre d'emploi auquel vous avez répondu et d'essayer de comprendre les attentes de l'entreprise : quelles compétences recherche t-elle? au cours de votre expérience professionnelle, quelles sont les types d'emploi occupés qui s'apparentent le plus au poste à pourvoir? Quelles qualités personnelles pouvez-vous également mettre en avant parce qu'elles sont nécessaires pour cet emploi? Bref, pensez au candidat idéal et mettez-vous dans sa peau. Plus votre discours répondra aux attendus et plus le recruteur sera satisfait.

Il est également très important que vous connaissiez l'entreprise qui vous convoque : produits, implantations, historique, organisation, culture d'entreprise.... D'une part pour comprendre en quoi votre profil intéresse cette structure, et d'autre part, parce que s'intéresser à l'entreprise est un indicateur de votre motivation. Notez bien que l'entretien d'embauche a pour objectif d'apprécier vos compétences mais aussi vos motivations.

Informez-vous sur le rôle et les responsabilités de la personne qui vous reçoit et adaptez votre discours. En effet, vous ne vous adresserez pas de la même manière à un RH qui ne connait probablement pas très bien votre métier ou à votre futur responsable. Dans le premier cas, nos conseils sont d'éviter d'entrer trop dans les détails techniques, dans le second cas, de montrer votre expertise.

Vous avez probablement envie d'en savoir plus sur le poste à pourvoir, alors préparez vos questions. Ce sera l'occasion de démontrer votre intérêt et votre bonne compréhension du job. En fin d'entretien de recrutement, la parole vous est généralement laissée. Mais les candidats n'ont pas toujours de questions car nous avons constatés qu'ils sont souvent fatigués et soulagés et parfois pensent que l'épreuve est terminée. Ce n'est pas le cas. Il est donc préférable de préparer vos questions. N'oubliez pas de vous informer sur le processus de recrutement sauf si vous le connaissez déjà. Savoir comment sont choisis les futurs salariés et à partir de quelles compétences est une information utile à votre recherche d'emploi.

Parler avec aisance de vos expériences professionnelles

Entraînez-vous à parler de vos expériences professionnelles avec fluidité. Les hésitations sur les dates, par exemple, peuvent être perçues comme des mensonges. Les incohérences même involontaires, sont rédhibitoires. Alors mémorisez les dates, expliquez vos choix et décrivez les postes que vous avez occupés. Donner des exemples concrets est une bonne manière de parler de vos compétences car ils aident le recruteur à comprendre votre savoir faire, à mieux vous connaître. Le recruteur doit savoir combien de temps vous avez exercé telle ou telle fonction, quelles sont vos compétences principales, vos points forts. Souvenez-vous que vous n'avez que cette occasion pour faire bonne impression. Et surtout n'oubliez pas d'écouter votre interlocuteur et de répondre à ces questions le plus justement possible.

Pour parler clairement d'un poste, adoptez la méthode de l'entonnoir qui consiste à décrire d'abord l'entreprise dans laquelle vous avez travaillé, son organisation et votre place dans cette organisation avant d'aborder vos missions. Si votre activité a changé au cours des années passées dans une entreprise et que vous avez développé de nouvelles compétences, vous pouvez raconter l'histoire de ces changements : "au début... puis... et enfin... ". Du point de vue du recruteur, ce sera plus facile à comprendre.

Préparer les questions types

Les recruteurs posent souvent les mêmes questions. Ils peuvent avoir des méthodes qui leur sont propres, mais tous souhaiteront connaître vos compétences et vous demanderont pour cela de parler de vos expériences professionnelles. Parmi les questions posées, il y aura également : vos prétentions et pourquoi vous avez postulé. Quelque fois les recruteurs voudront connaître vos qualités et défauts. A cette question considérée comme une question piège, une bonne manière de répondre est de commencer par les défauts et de finir par les qualités. Evoquer 3 points faibles et 3 points forts est suffisant. Il est préférable, là encore, d'argumenter en donnant des exemples concrets dans la vie professionnelle. De préférence, choisissez de petits défauts qui ne vous porteront pas préjudice et qui ne sont pas rédhibitoires pour occuper le poste. A l'inverse n'essayez pas de donner une image trop parfaite de vous. Essayez d'être le plus sincère possible mais aussi le plus stratège possible en sélectionnant les points forts importants pour être recruté.

La préparation matérielle

Vous êtes peut-être le candidat idéal, celui qui a toutes les compétences attendues, pour autant si vous arrivez en retard le jour de l'entretien ou si vous vous trompez d'adresse, vos chances de succès sont compromises. Alors prévoyez votre trajet.

Votre tenue parle de vous. De nouveau, vous avez une occasion de faire bonne impression. Choisissez-là en pensant à ce que porterait quelqu'un qui occuperait l'emploi que vous visez. Nos conseils : une tenue classique, passe-partout, qui plait à tout le monde. On doit constater que vous avez fait un effort particulier pour vous montrer sous votre meilleur jour. C'est une preuve de votre motivation.

Prendre des notes sur un carnet par exemple au moment où l'on vous décrira le poste et l'entreprise est perçu comme une marque d'intérêt. Alors, prenez de quoi écrire.

En cette période de pandémie, n'oubliez pas votre masque qui peut être exigé s'il s'agit d'un entretien physique. Et si c'est une visioconférence, vérifiez le bon fonctionnement de votre application et de votre webcam.

La préparation mentale

L'entretien de recrutement peut générer beaucoup de stress car l'enjeu est fort. Même si le recruteur vous met à l'aise, son job est tout de même de juger de vos compétences. Et cette situation est désagréable. Il faut envisager le stress comme une bonne chose qui permet à vos fonctions vitales de fonctionner à plein régime. Il ne faut toutefois pas que l'anxiété vous tétanise. Nos conseils si vous êtes particulièrement stressé : passer un moment agréable avant l'entretien à pratiquer vos activités de détente préférées. Utilisez les techniques de relaxation qui vous font du bien : visualisation positive, méditation, yoga, massage...

Comment se comporter pendant l'entretien

Vous êtes maintenant fin prêt et le recruteur vous accueille.

Voici votre dernière check-list :

  • Souriez, montrez que vous êtes ravi d'avoir été sélectionné,
  • Ecoutez les consignes et les questions de votre interlocuteur,
  • Répondez précisément,
  • Guettez les signes d'impatience et d'intérêt.

Et surtout, n'oubliez pas de respirer !

Relancez après l'entretien de recrutement

Peu de candidats recontactent les employeurs ou les cabinets de recrutement après un entretien d'embauche. Pourtant, manifester votre intérêt est un signe positif. Alors n'hésitez pas à vous informer sur le process de recrutement et à demander une réponse à la date prévue ou sous une semaine. Si la réponse est négative, tenter de savoir pourquoi ce qui vous aidera dans votre stratégie de recherche d'emploi.

Si les échecs se répètent il y a sûrement quelque chose à améliorer, les conseils d'un coach vous seront précieux. Prenez contact avec notre partenaire Acérola Carrière.

Menu